Skip to content

Derrière l’émotion, clarifions nos intentions !

18 août 2014

L’émotion est forte, en cet été marqué par les conflits sanglants. L’attention semble se focaliser sur deux d’entre eux : Gaza et l’Irak. Mais voilà : l’émotion n’est pas forcément le meilleur guide, surtout face à des sujets aussi complexes où se mêlent réalité des massacres et drames humains et guerre de l’information (et je ne parle même pas des calculs géopolititiques concurrents qui sous-tendent ces conflits !).

Il est juste de ressentir cette émotion ; il est dangereux de lui lâcher la bride. Dangereux, car l’émotion peut nous faire oublier de vérifier les sources des images choquantes qui circulent sur les réseaux sociaux : non, les islamistes nigérians n’avaient pas brûlé vifs des chrétiens ; non, les moines bouddhistes n’avaient pas défilé entre des piles de cadavres de musulmans birmans ; non, les enfants palestiniens ne tirent pas au mortier ; non, les photos diffusées par le Hamas ne sont pas forcément des photos de victimes palestiniennes ; non, ces femmes intégralement voilées qui défilent ne sont pas les esclaves du califat auto-proclamé… Qu’importe l’intention initiale que pensait avoir celui qui a voulu sensibiliser par ce mensonge : le recours à de telles méthodes révèle qu’elle n’est pas si bonne, si pure qu’il voudrait le croire.

Dangereuse, aussi, cette émotion qui peut nous amener à « mettre en concurrence » les sujets d’indignations des uns et des autres : manifester pour qu’on se soucie des chrétiens d’Irak -sauf évidemment si cette manifestation est celle du FN– ce n’est pas ne pas se soucier de Gaza (et réciproquement !) …Quand le ministre français Bernard Cazeneuve, voulant bien faire, tweete fin juillet que « quand on est Républicain on ne distingue pas entre les enfants de Gaza, les chiites de Mossoul et les jeunes Syriens », certains vont déclencher un scandale car il ne parle PAS des chrétiens ; quand le même Bernard Cazeneuve co-signe un communiqué disant que la France est prête à « favoriser l’accueil sur notre sol au titre de l’asile » des « déplacés qui fuient les menaces de l’Etat islamique », c’est un nouveau scandale pour ceux qui considèrent qu’on ne se soucie plus, tout à coup, que des chrétiens…

Le Diable est dans les détails ! Et ces détails en disent parfois beaucoup…

Ainsi, quand Jean d’Ormesson ou Ivan Rioufol appellent les musulmans, notamment français, à « dénoncer » les islamistes sans signaler que ceux-ci l’ont déjà amplement fait à l’heure où ils écrivaient ces lignes : est-ce un souci réel des chrétiens orientaux qui dicte ces mots, ou n’est-ce pas plutôt celui de répandre la fausse idée d’un « silence complice » musulman ? A titre de comparaison, quand le Vatican appelle à une « prise de position claire et courageuse de la part des responsables religieux, surtout musulmans », lui précise bien qu’il est « reconnaissant envers tous ceux et celles qui ont déjà élevé leurs voix pour dénoncer le terrorisme »

De même, le premier argument du vice-président du FN, Louis Aliot, pour contester la proposition française d’accueillir des réfugiés, est un repli sur soi : « si on commence à accueillir toute la misère du monde, ça va faire du monde qui doit venir chez nous, car il y a beaucoup de misère dans le monde » ; alors que lorsque les responsables catholiques disent que l’exode n’est pas la solution, c’est par souci de l’autre : « la solution pour notre pays ne réside pas dans l’exil d’une partie de ses enfants, quelle que soit leur confession, mais dans une solution politique, qui nous permet de rester dans ce pays que nous aimons, et d’y vivre en sécurité, égalité, et dignité avec tous », tels sont les mots du patriarche irakien des chaldéens, Mgr Sako, qui ne minimise pour autant en rien le caractère dramatique de la situation… Que Louis Alliot laisse donc ses références aux croisades de côté ! Le christianisme réel, c’est se soucier d’accueillir réellement les réfugiés irakiens déjà présents, un accueil chrétien qui leur fait malheureusement  déjà  défaut

Quant à Gaza… M’étant surtout exprimé sur l’Irak, je ne peux développer ici sur les très nombreuses manifestations face au drame de cet été. Dans la majorité des cas, ces manifestations de soutien furent d’une grande dignité, n’en déplaise aux médias officiels. Mais que dire face à l’absurdité d’une mise en scène à la fausse kalachnikov, à l’atrocité de la présence du drapeau noir des djihadistes, à la monstruosité antisémite d’un dessin de Zéon… ? Que dire, sinon constater que l’égocentrisme des revendications haineuses prend alors le pas sur la légitime compassion ?

Le Diable est dans les détails… Aucun croyant sincère ne devrait l’oublier.

Et puis, il y a l’Ukraine. Où un coup d’état cautionné par l’Europe est directement le fruit d’un bain de sang. Où des néo-nazis , antisémites assumés, sont présents d’une manière qui n’a rien d’anecdotique dans l’actuel pouvoir. Où les morts de l’incendie criminel d’Odessa sont des « innomés ». Où l’usage de phosphore blanc, comme à Gaza en 2009, est très sérieusement suspecté.  Où le drame du vol MH 17, selon la Malaisie, n’est pas imputable aux « rebelles »

Même si la question religieuse n’y est pas (encore ?) instrumentalisée, il serait peut-être grand temps de nous émouvoir un peu plus de cette guerre que l’OTAN semble vouloir alimenter en Europe ?

Ne vous conformez pas au monde présent,
mais
soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence,
pour discerner quelle est la volonté de Dieu 
:
ce qui est bien, ce qui Lui est agréable, ce qui est parfait
(Rm XII,  2)

par Ren’

 

Publicités
One Comment leave one →
  1. Thierry LE TREUT permalink
    18 août 2014 10:01

    Parfaitement d’accord pour que les médias (de toutes sortes), *aussi*, adoptent la même attitude. Puissent-ils, ne serait-ce qu’écouter Paul en Rm 12,2 comme vous le suggérez. Cela supposera pour certains, convenons-en, de considérables efforts d’ouverture d’esprit ou tout simplement de découverte de vocabulaire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :