Skip to content

Catholiques contre la peine de mort

7 octobre 2011

A l’heure où j’écris cet article, nous sommes à deux jours d’un anniversaire qui me tient à coeur : celui de la promulgation par François Mitterrand de la loi abrogeant la peine de mort en France.
Cette année, nous fêtons le 30e anniversaire.
Il y a 30 ans, le 17 septembre 1981, Robert Badinter, Garde des Sceaux, défendait cette loi devant l’Assemblée Nationale.
Une loi qui sera votée, abolissant enfin en France la peine capitale.
Abolition enfin inscrite dans la Constitution (art. 66-1) bien des années après, le jour anniversaire de mes 29 ans.

Robert Badinter était l’invité, jeudi, de la BnF pour une conférence ayant pour titre « Vers l’abolition universelle de la peine de mort ». L’occasion sans doute de revenir sur les circonstances de cette abolition en France. L’occasion aussi, j’imagine, compte tenu de l’intitulé, de faire un nouvel état des lieux sur le plan international après celui fait pour les commémorations des 20 ans de l’abolition en France ?

C’est en tout cas vers l’international que vont maintenant se tourner mes pensées ce soir. Et si j’ai beaucoup d’estime pour le combat mené par Robert Badinter, dont le père, juif, est mort déporté à Sobibor, je vais surtout, comme l’indique mon titre, m’intéresser aujourd’hui à ce qui se passe du côté des catholiques.

« En tant que théologiens, savants, et les défenseurs de la justice sociale qui participent à la discussion publique de la théologie catholique, nous protestons contre la mort sanctionnée par l’Etat de ces deux hommes »… Est-ce la protestation des catholiques de Taïwan, sommes-nous en Corée du Sud ? Non, il s’agit d’un texte regroupant 350 signataires qui a pour nom « A Catholic Call to Abolish the Death Penalty » et qui rappelle en introduction l’exécution de Troy Davis et de Lawrence Brewer le 21 septembre dernier, avant de conclure : « Nous appelons à l’abolition de la peine de mort aux Etats-Unis »

« Même ceux qui ne partagent pas nos convictions religieuses doivent reconnaître, comme l’a dit le juge William J. Brennan, que «la peine de mort est appliquée non seulement de manière déroutante et discriminatoire mais dans certains cas contre des personnes innocentes» (…) La Conférence américaine des évêques catholiques a déclaré que «la peine de mort, quand elle n’est pas nécessaire pour protéger la société, viole le respect de la vie et la dignité humaine (…) Son application (…) peut causer un mal irréversible, est sujette à des erreurs, et est biaisé par des facteurs comme la race, la qualité de la représentation légale, et le lieu du crime. Nous avons d’autres moyens de punir les criminels et protéger la société». Dans des époques antérieures, la tradition catholique a reconnu la nécessité de la peine capitale, dans de rares cas, pour protéger les citoyens contre les menaces pour le bien commun. De nos jours, ayant davantage de prisons sûres, (…) nos dirigeants d’église ont affirmé la nécessité d’éradiquer la peine de mort (…) Il y a, en outre, des raisons théologiques à cette position – et ici nous nous adressons la parole surtout à nos frères et sœurs dans la foi (…) Notre tradition théologique rappelle que notre Seigneur Jésus-Christ a été injustement et brutalement cloué sur une croix jusqu’à la mort (…) Son message de l’Evangile du pardon et l’amour des ennemis est un défi difficile, surtout à ceux qui ont perdu des êtres chers dans les mains d’un meurtrier. Pourtant, l’Evangile nous enseigne comment devenir pleinement humain : l’amour, et non la haine et la vengeance, nous libère (…) L’expérience des groupes comme Murder Victims’ Families for Human Rights, qui milite contre la peine de mort, l’atteste ». Et de conclure : « Nous nous opposons à la peine de mort, si une personne dans le couloir de la mort est coupable ou innocent, pour des raisons à la fois théologique et pratique (…)  Nous dénonçons également la condamnation à mort de plus de 3200 condamnés et les 1268 exécutions depuis que la peine de mort a été rétablie par la Cour suprême en 1976. Nous demandons instamment à notre nation d’abolir la peine capitale, et nous implorons aussi nos églises de travailler résolument pour y mettre fin, ainsi qu’à toutes les autres menaces contre la vie et la dignité humaine »

Comme le pointe ce texte, l’Eglise a une position qui peut être perçue comme trop ambigüe par certains ; en voici la formulation précise dans son Catéchisme : « L’enseignement traditionnel de l’Eglise n’exclut pas, quand l’identité et la responsabilité du coupable sont pleinement vérifiées, le recours à la peine de  mort, si celle-ci est l’unique moyen praticable pour protéger efficacement de l’injuste agresseur la vie d’êtres humains. Mais si des moyens non sanglants suffisent à défendre et à protéger la sécurité des personnes contre l’agresseur, l’autorité s’en tiendra à ces moyens, parce que ceux-ci correspondent mieux aux conditions concrètes du bien commun et sont plus conformes à la dignité de la personne humaine. Aujourd’hui, en effet, étant données les possibilités dont l’Etat dispose pour réprimer efficacement le crime en rendant incapable de nuire celui qui l’a commis, sans lui enlever définitivement la possibilité de se repentir, les cas  d’absolue nécessité de supprimer le coupable  » sont désormais assez rares, sinon même pratiquement inexistants »

Le débat sur la justesse de la position de l’Eglise reste ouvert… Mais en attendant, aujourd’hui, on ne peut nier que ses représentants, partout dans le monde, luttent pour l’abolition de la peine de mort. Ce que devraient méditer mes coreligionnaires français tentés de voter Front National

Le chemin à parcourir reste bien long… Alors je rappelle aux européens que ce lundi 10 octobre sera notre Journée contre la Peine de Mort.
Une journée reprenant l’initiative mondiale lancée  en 2003 par un regroupement d’ONG.
Une journée soutenue bien entendu par Robert Badinter ^^

Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras comme roi »
Jésus lui répondit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis »

(Lc XXIII, 42-43)

par Ren’

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :